Karen Scott

Lisez l’une des histoires ci-dessous...

En photo ci-dessus : ,

Voici Karen Scott,
Vivant avec la sclérose en plaques

« Sans la Société canadienne de la sclérose en plaques, je dépendrais encore des autres pour faire mes courses. Mon rêve de liberté a pris la forme d'un scooter électrique. On m’a redonné ma vie. »
– Karen Scott

Karen avait un rêve : pouvoir se rendre à l’épicerie seule chaque fois qu’elle aurait besoin de provisions. C’est un rêve pourtant simple, mais pas si simple pour Karen, qui est handicapée en raison de la sclérose en plaques, une maladie qui attaque la myéline, la gaine protectrice qui entoure les nerfs du système nerveux central.

Après avoir perdu la force dans son bras droit, sa jambe droite et son œil gauche, Karen a perdu son permis de conduire. Mère, elle dépendait de la bonne volonté de ses amis pour se faire conduire une fois par semaine à l’épicerie, « mais comme tout le monde, je manquais de certains aliments au milieu de la semaine. » Karen demandait alors à sa fille de 16 ans d’aller faire ses courses. Super, pensez-vous! Sauf pour un petit détail. Au lieu de rapporter le poulet que Karen avait demandé, sa fille achetait de la pizza congelée, ainsi que de la réglisse rouge ou du gâteau au chocolat pour le dessert.

« De la pizza, ça va une fois, dit Karen, mais après la deuxième fois, j’ai dit “c’est assez!” ».

Elle a téléphoné à la section locale de la Société canadienne de la sclérose en plaques pour obtenir de l’aide, et l’aide a pris la forme d’un scooter électrique. « Rappelez-vous le sentiment que vous aviez ressenti quand vous avez appris à conduire? Vous pouviez aller où et quand vous vouliez sans avoir à demander à quiconque de vous amener. C’est ce que m’a apporté le scooter. »

Grâce à la Société canadienne de la sclérose en plaques, le rêve de Karen s’est réalisé.

Maintenant, Karen a un autre rêve : ne pas être une personne paraplégique qui pourrait perdre la voix, sa capacité à avaler ou une partie de sa vision. Elle rêve au jour où elle pourra redonner à la Société le scooter qu’elle lui a prêté, car elle n’en aura plus besoin. Elle pourra se rendre à l’épicerie à pied.

« Je peux croire en ce rêve parce que la Société canadienne de la sclérose en plaques, l’un des 16 organismes de bienfaisance nationaux membres de PartenaireSanté, travaillant ensemble afin de transformer la santé des Canadiens, est le plus important bailleur de fonds pour la recherche sur la SP au Canada », ajoute Karen. Après tout, son premier rêve s’est réalisé! « Je suis la preuve que donner à PartenaireSanté fait la différence. »

La Société canadienne de la sclérose en plaques offre des services à environ 100 000 Canadiens et Canadiennes atteints de la sclérose en plaques et à leur famille. Elle finance la recherche médicale sur les causes, la prévention, les soins et un traitement curatif de cette maladie. La Société mène aussi des actions sociales et offre des programmes de sensibilisation du public.

Découvrez ce que signifie de vivre avec Sclérose en plaques

Cliquez ici pour découvrir la réalité des personnes qui doivent composer avec l’une des maladies chroniques ou des affections graves contre lesquelles nous luttons.

Soutenez partenairesanté

Les dons versés à PartenaireSanté aident nos 16 grands organismes de bienfaisance dans domaine de la santé à réaliser des travaux de recherche essentiels, à élaborer des programmes de soutien et de sensibilisation et à trouver des traitements et des remèdes qui sauvent des vies.

Un don bimensuel à PartenaireSanté, dans le cadre de la Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC) ou d’une campagne de don des employés du secteur privé, peut faire une réelle différence au cours d’une année.

Depuis plus de 25 ans, PartenaireSanté et 16 organismes de bienfaisance du domaine de la santé, parmi les plus réputés au Canada, collaborent pour rendre les lieux de travail plus sains et améliorer la santé des collectivités – votre soutien nous aide à poursuivre notre mission. Nos partenaires comprennent les organismes suivants :