Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

Lisez l’une des histoires ci-dessous...

En photo ci-dessus : ,

Voici Vincent Daignault,
Le cœur de Vincent a subitement cessé de battre en 2011

« La Fondation des maladies du cœur a non seulement été présente au moment où on m'a ramené à la vie, mais elle a aussi été une source d'information pour tout ce qui concerne la remise en forme, l’alimentation, l'exercice et tout ce qui entoure le reconditionnement après une épreuve cardiaque »

- Vincent Daignault

Le 10 mars 2011, Vincent Daignault avait 44 ans, quatre enfants et un agenda bien garni. Ce matin-là, après être allé reconduire ses enfants à l'école, il laisse sa voiture au stationnement et marche quelques coins de rue pour se rendre à son bureau. Une fois à l'intérieur de l'édifice du 1000 de la Gauchetière, à Montréal, il ressent un malaise, d'abord dans les jambes, puis dans la poitrine, puis un resserrement dans la gorge, se souvient-il.

Il décide alors de retourner chez lui, se reposer. « Mais avant même d'avoir pu quitter l'édifice, je me suis effondré. Mon cœur venait d'arrêter de battre », souffle-t-il.

Rapidement, il est pris en charge par les membres de la sécurité qui pratiquent aussitôt les manœuvres de réanimation cardio-respiratoire (RCR) avant d'utiliser le défibrillateur externe automatisé (DEA). « J'ai été très chanceux parce que l'édifice venait juste de faire l'acquisition d'un DEA deux mois plus tôt et de compléter la formation des employés », souligne-t-il, une pratique dont la Fondation des maladies du cœur fait la promotion dans tous les endroits publics.

Après ce matin fatidique du 10 mars 2011, Vincent Daignault a dû passer près d'une semaine à l'hôpital, dont trois jours plongé dans un coma artificiel pour stabiliser son état, reposer son cœur et réduire les risques de séquelles au cerveau.

Un an plus tard Vincent était de retour au travail, sans séquelles intellectuelles, simplement heureux d'être en vie. Son corps fonctionne aujourd'hui à 80 % de ses capacités d'avant, puisque ce matin-là, un tiers de son cœur est mort. « Je m'appelle Vincent Daignault et je suis la preuve vivante que donner à PartenaireSanté fait la différence ».

La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC se consacre à réduire l’incidence de l’invalidité et des décès résultant d’une maladie du cœur ou d’un AVC, deux des trois principales causes de décès au Canada. Pour ce faire, elle investit dans la recherche, ainsi que les activités de sensibilisation et de promotion de modes de vie sains.

Découvrez ce que signifie de vivre avec Maladie du coeur

Cliquez ici pour découvrir la réalité des personnes qui doivent composer avec l’une des maladies chroniques ou des affections graves contre lesquelles nous luttons.

Soutenez partenairesanté

Les dons versés à PartenaireSanté aident nos 16 grands organismes de bienfaisance dans domaine de la santé à réaliser des travaux de recherche essentiels, à élaborer des programmes de soutien et de sensibilisation et à trouver des traitements et des remèdes qui sauvent des vies.

Un don bimensuel à PartenaireSanté, dans le cadre de la Campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada (CCMTGC) ou d’une campagne de don des employés du secteur privé, peut faire une réelle différence au cours d’une année.

Depuis plus de 25 ans, PartenaireSanté et 16 organismes de bienfaisance du domaine de la santé, parmi les plus réputés au Canada, collaborent pour rendre les lieux de travail plus sains et améliorer la santé des collectivités – votre soutien nous aide à poursuivre notre mission. Nos partenaires comprennent les organismes suivants :